L'ANORGEND et l'ASOR de la Côte d'Or à l'édition 2016 du raid international d'IDAR-OBERSTEIN (Allemagne).

Depuis 1962, le commandement du Land de Rhénanie-Palatinat et l’association des réservistes de la Bundeswehr (VdRBw) organisent un raid à des fins d’évaluation des capacités et de formation des réservistes.

Depuis plusieurs années, Les associations de réservistes ASOR-21 et ANORGEND-21 sont conviées à participer à cet événement qui est une expression visible de l’esprit de camaraderie militaire et de coopération entre l’Allemagne et la France.

Les deux associations ont donc répondu, une nouvelle fois, avec enthousiasme, à cette invitation.

Une équipe de quatre raideurs a été montée. Finalement, deux équipes (3 pers.) mixtes ont été créées avec l’aide de deux camarades allemands.

L’association des réservistes de la Bundeswehr est composée d'anciens appelés, soldats de carrière et engagés de tous grades. Organisée de façon fédérale par länder, elle représente l’ordre de base démocratique libéral de la république fédérale depuis sa création en 1960. Avec les moyens de soutien de la Budeswehr, cette association est également un médiateur entre la société civile et son armée.

Présentation des lieux et de l'environnement :

En raison de sa création récente (1946), le land de Rhénanie-Palatinat ne dispose pas d'armes « historiques », comme sa voisine la Hesse. Pour ses armes, il s'est donc inspiré des armes des entités qui occupaient auparavant son territoire, à savoir :


  • le lion du Palatinat du Rhin;
  • la croix de l'ancien archevêché et électorat de Trèves - une bannière d'argent à la croix de gueules;
  • la roue des armoiries de Mayence.


Le Land de Rhénanie-Palatinat (en allemand Rheinland-Pfalz) est l'un des 16 États fédérés composant l'Allemagne. Créé le 30 août 1946, il a été formé à partir de la partie nord de la zone française d'occupation.


Situé à l'ouest du pays, la Rhénanie-Palatinat est frontalière avec trois pays européens et quatre autres länder allemands. Il s'agit (depuis le nord et dans le sens des aiguilles d'une montre) de  : la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la Hesse, le Bade-Wurtemberg, la France, la Sarre, le Luxembourg et la Belgique (Région wallonne).


Sa capitale (depuis 1950) est la ville de Mayence. Elle est le siège du gouvernement du Land, de la 2e chaîne de télévision d'Allemagne, ainsi que d'une université, recréée après la guerre. La ville s'est industrialisée en électrotechnique, chimie, industries graphiques, verre et vins.


Le paysage, terrain et végétation sont similaire à celui des Vosges du Nord.

Déroulement des journées des 2 et 3 septembre :

Le 2 septembre 2016 :

Le déplacement de la Côte d’Or jusqu'à IDAR-OBERSTEIN s’est effectué en civil et en co-voiturage. Point d’arrivée : l’école d’application d’artillerie, où nous sommes logés pour la soirée.
Avant le dîner, une visite du musée d’artillerie, nous permet de découvrir les premiers obusiers de la Bundeswehr créés en 1955.

Le 3 septembre 2016 :

Le circuit est organisé, contrairement à la fois précédente, depuis un village situé dans la région.

Une épreuve peut avoir une durée maximale de 20 minutes. Le temps de déplacement entre chaque épreuve est chronométré et la totalité des épreuves doit être réalisée pour 16h00. Dans les faits, ce sera 18h00.

 

Le parcours d’une dizaine de kilomètres est ponctué de 10 ateliers :

 

- Radio : mise en fonction d’un poste émetteur et transmission d’un message codé afin de signaler notre position

- SIPOL : atelier de connaissance générale sur les tensions internationales actuelles et passées (géopolitique).

- Armement : remontage le plus rapidement d’un fusil HK G36, d’un pistolet HK P8 et d’une mitrailleuse MG3. Sur cette épreuve, la formation dispensée en amont nous a permis d’obtenir des places honorables !

- Secourisme : suite à une explosion d’une mine contre un véhicule, un blessé est à prendre en charge pour une évacuation héliportée. Son bilan de santé s’aggrave avec le temps.

Franchissement : un pont de singe que l’équipe doit franchir, puis un parcours à effectuer en courant avant de passer le relais. Les équipes se classent 3iéme et 4iéme à cette épreuve physique.

- Observation : à l’aide de jumelles, trouver des personnels ou matériels cachés en lisière de bois et définir leur distance.

- Combat : Mener une action de combat afin de neutraliser, à la grenade, un tireur protégé par un poste de combat. Aucune équipe n’a réussie à placer une grenade dans l’objectif.

- Topographie : Travail sur carte azimut, coordonnée, points à déterminés et réalisation d’un croquis.

- Vie en campagne : réalisation d’un filtre de fortune afin de pouvoir purifier de l’eau.

- "Secours navigation" : cette épreuve était une épreuve physique et technique consistant à chercher avec une embarcation une personne en détresse sur une berge opposée. Cela le plus rapidement possible. Une équipe française a réalisé le meilleur temps.

La cérémonie de clôture était placé sous les ordres du colonel MATTES, commandant le land de Rhénanie Palatinat. Après diverses aubades, en l’honneur des équipes présentes, la musique de la région, composée de réservistes, a interprété en clôture les hymnes français et allemand.

L'ANORGEND et l'ASOR de la Côte d'Or remercie vivement les camarades réservistes allemands qui ont organisé cet événement qui nous permet de découvrir le matériel de nos alliés, le Lieutnenant-colonel M., responsable de la réserve, qui permet des contacts privilégiés avec l’armée allemande et le nouveau président de l’association, le Colonel SANDEN, pour la bonne réussite de l’événement et le très bon accueil réservé aux équipes.