La Préparation Militaire Gendarmerie d'Août 2016 - Île-de-France : Un véritable engagement au service de la Nation

Le vendredi 12 août dernier, ce sont près de 200 stagiaires âgés de 17 à 40 ans, dont 74 jeunes femmes qui se sont pressés devant les portes d’accès du camp de Frileuse à Beynes situé dans les Yvelines pour y découvrir le monde militaire et la gendarmerie.

Venus de toutes les régions de France, ces jeunes ont pour la plupart pris sur leurs congés annuels pour passer 15 jours en internat sous une strict discipline militaire et y apprendre les rudiments du métier de gendarme.

Troisième session inter-régionale organisée en urgence par la direction générale de la gendarmerie nationale, ce stage de Préparation Militaire Gendarmerie est le dernier de l'été destiné à répondre aux engagements du président de la République pour accroître le nombre des réservistes opérationnels de premier niveau en vue de mieux assurer la sécurité des français.

Les deux premières s’étant déroulées à Tulle et à Chaumont, cette session organisée sur le camp de Beynes a réuni plus de 200 stagiaires et près de 40 cadres instructeurs d’active et de réserve venus de toutes les régions de France (Ile-de-France, Lorraine, Bretagne, Champagne Ardenne, Corse, Nord-Pas-de-Calais, Pays de la Loire, Centre Val de Loire, Picardie…).

Formation composée d’une alternance de cours d’instruction théorique et pratique (plus d’une centaine d’heures), elle a permis aux jeunes volontaires de découvrir les métiers de la gendarmerie et les techniques d’intervention professionnelle mis en œuvre par les hommes et les femmes qui assurent au quotidien la sécurité des français.

L’objectif final est d’en faire des réservistes opérationnels directement employables destinés à venir renforcer très rapidement les unités de Gendarmerie dans leurs missions quotidiennes au service de la sécurité des français. En effet, à l’issue de leur stage, les jeunes volontaires signent un engagement à servir dans la réserve -ESR- qui leur permettra d’effectuer des renforts et de suivre des instructions continues au sein de leurs unités d’affectation.

En attendant, soumis à des horaires (6H00/22H30) et à un régime très strict, les stagiaires ont pu découvrir l’histoire et l’organisation territoriale de la gendarmerie, ainsi que les différents métiers de l’Institution ; mais aussi les rudiments indispensables en matière de Police de la circulation routière, d’intervention professionnelle, de déontologie et éthique militaire, d’accueil du public ou encore de rédaction d’écrits de service.

En milieu de formation et après validation d’un certificat initial d’aptitude au tir, ces derniers ont été amenés à effectuer des tirs de précision ainsi que des tirs d'intervention avec l’arme de dotation : le SIG SAUER SP 2022.

Sanctionnés par une évaluation continue tout au long du stage et lors d'un parcours synthèse de restitution des acquis professionnels, les stagiaires ont été notés par leurs cadres et 173 d'entre-eux se sont vus remettre lors d’une prise d’armes militaire en présence d'autorités civiles et militaires et de leurs familles et invités, leurs insignes et brevets le samedi 27 août 2016 sur la place d’armes du camp.

A la cérémonie de fin de stage, l'ANORGEND était représentée par son Président national et son Président régional Île-de-France qui a remis au major de promotion une médaille gravée à son nom.

Crédits photos : ASP (R) Anne-Cécile d.