Les 160 km de Nimègue : Cohésion, Fraternité, Mémoire - Un pas au-delà du sport !

Marche de Nimègue - 1Créée en 1908 par l'Armée néerlandaise, pour endurcir les contingents militaires affectés dans les possessions coloniales néerlandaises, la Marche de Nimègue est devenue rapidement le plus grand évènement sportif civilo-militaire du monde. Chaque année, à la troisième semaine de juillet, elle regroupe plus de 45 000 marcheurs d'endurance venus du monde entier.

Elle demeure la concentration la plus importante de la fine fleur de la marche qui va effectuer quatre boucles quotidiennes de 40 kms. Ville de 160 000 habitants, Nimègue multiplie pendant une semaine sa population par quatre. Près de deux millions de spectateurs attendent le quatrième jour l'arrivée finale des Marcheurs.

Le parcours s'effectue sur les lieux des combats de la célèbre bataille d'Arnhem de 1944, le long du bras gauche du Rhin, de la Meuse et de la frontière allemande.
L'idée de participer d'une façon continue, avec un effectif représentatif a pris naissance dans la Réserve Citoyenne de la Délégation Militaire Départementale de la Haute-Garonne avec le soutien de l'Association des Officiers de Réserve (AOR-HG) et de la 30 ème section des Anciens des Forces Françaises en Allemagne (AFFAA), toutes deux de la Haute-Garonne .Le détachement ainsi formé prit le nom de « France Défense Nation ». Complétant le Devoir de Mémoire mis en place pour honorer les Français Libres, artisans de la Libération du nord des Pays-Bas, la Fondation de la France Libre et l'Amicale de la 1ère Division de la France Libre (DFL) sont devenus nos parrains.
Le lundi 14 juillet, veille de l'épreuve, nos sept équipes comprenant chacune de 11 à 15 personnels sont regroupées pour une cérémonie conviviale : Frégate CASSARD, Ecole de Santé des Armées, Praticiens du Service de Santé, Base Navale de TOULON, Groupements de Soutien des Bases de Défense (GSBDD) de PAU, MONTAUBAN et TOULOUSE. Un pot mis en place par le Gendarme BONPAN clôture la réunion.
Les équipier(e) s représentant les trois Armées, la Gendarmerie et les Services, sont issus de l'Active mais aussi des deux composantes de la Réserve Militaire :
- La Réserve Opérationnelle (ro) composée de volontaires qui ont souscrit à leur initiative un engagement à servir dans la réserve (ESR). Ces hommes et ces femmes reçoivent une formation et un entraînement spécifiques afin d'apporter un renfort temporaire aux forces armées
- La Réserve Citoyenne (rc) constituée de volontaires agréés auprès d'autorités militaires en raison de leurs compétences, de leur expérience, mais aussi de leur intérêt pour les questions relevant de la défense nationale, ayant pour mission principale de contribuer à la diffusion de l'esprit de défense et au renforcement du lien Armées-Nation
Nous notions la présence constante et évolutive de l'ANORGEND, déjà partenaire dans d'autres actions sportives en Midi-Pyrénées.

Si la Défense est un ensemble d'Hommes et de Femmes, nous n'avons pas oublié nos Anciens, blessés au combat. Notre détachement est le seul à s'engager dans cette action qui se concrétise encore cette année par un don aux Blessés de nos Armées (Terre Fraternité) recueilli par la vente de notre insigne de détachement.

Après une présentation du détachement au Pharmacien Chimiste en Chef (PCC) DORANDEU, représentant le Ministre de la Défense, lecture est faite de l'Ordre du Jour écrit par le Général de division (2S) DARCOS au nom de l'Association de Soutien à l'Armée Française (ASAF) mettant en avant cette « Fraternité qui, pour les marcheurs de Nimègue que vous êtes, passe par l'entraide et la cohésion »

Conviés à la cérémonie, des chefs d'équipe danois, suisses et l'équipe de la Garde Pontificale assistaient à, la remise de trois drapeaux tricolores frappés de la Croix de Lorraine offerts par Monsieur Franck LAUSSEL, membre de la 1ère DFL et de la 30ème section AFFAA. Merci pour ce don qui rejoint la Mémoire. Remis pour symboliser les composantes Terre-Air-Mer ils flotteront dans le ciel néerlandais où les Forces Françaises Libres ont laissé un souvenir inaltérable en libérant avec 800 Parachutistes le nord des Pays-Bas. Puis, l'Adjudant (ro) Thierry SARI, Président départemental de l'ANORGEND et Administrateur de la 30ème section AFFAA recevra la Médaille de la Jeunesse et des Sports.

Dès le lendemain et pendant quatre jours, de nombreux contacts ont eu lieu avec la foule néerlandaise omniprésente sur l'itinéraire. Les ovations pour nos Couleurs se succèdent. Nous marchons, derrière notre drapeau tricolore en formation, sac à dos lesté à 10 kg. Deux points de ravitaillement dans la journée donnent l'occasion d'une courte halte car le temps est compté. Nous nous fixons 9h00, pause incluse, pour arriver au camp après les 40 km de marche de la journée.
Nous oublions facilement la difficulté de l'épreuve car le champ de bataille nous fait penser à la souffrance de ceux qui, 70ans auparavant, tentèrent de prendre le « Pont trop loin ». Puis le troisième jour devient ici le Commemoration Day, ou journée du Souvenir. Depuis 1947, au cimetière canadien de Groesbeek, a lieu l'hommage solennel des Nations Alliées aux Libérateurs des Pays-Bas. Depuis 2005, notre détachement en a fait un passage obligé en y participant toujours plus nombreux. A 12h00, comme le veut le Protocole, nous sommes rassemblés. Une foule nombreuse nous encercle. Deux gerbes sont alors déposées, celle de la France Libre puis celle de Monsieur Jean Yves LE DRIAN, Ministre de la Défense en présence du Colonel ESQUE, Attaché de Défense, du PCC DORANDEU, représentant le Ministre, de Madame Violette CHOUZENOUX, Consule Honoraire de France et du CDT (rc) MEZURE. Malgré la fatigue accumulée par 110 km, tout le monde prête attention au communiqué de la Fondation de la France Libre de Monsieur Thierry TERRIER saluant « l'esprit de ceux qui ne renoncèrent jamais » dont faisaient partie le L.V. TREPEL et le LNT Bill TAYLOR, Compagnons de la Libération, morts aux Pays-Bas. Puis, ce fut l'Ordre du Jour du Colonel (h) MOORE, Délégué national de l'Ordre de la Libération rappelant combien « ce rassemblement sportif international permet de mesurer l'importance des valeurs démocratiques pour la préservation de la Paix ». Enfin le message de Monsieur Kader ARIF, Secrétaire d'Etat à la Défense et à la Mémoire soulignait la valeur de la Réserve Citoyenne et évoquait les Français Libres et les Alliés tombés sur le sol Hollandais : « ces hommes ont fait l'Histoire, ces hommes sont notre Histoire. A présent, il nous appartient d'honorer leur mémoire pour assurer ensemble « l'avenir du passé » selon les mots de Paul Valéry »

Lors des dépôts de gerbes, une Parachutiste, un Commando Marine, un Médecin, un Pharmacien, un ancien combattant et un Réserviste, accompagnés par deux anciens Blessés, l'Adjudant RICHEPAIN du 4ème Régiment Etranger (ancien du 2ème Régiment Etranger Parachutiste) et l'Adjudant LECLERCQ, Conservateur-adjoint du Musée du Génie (ancien du 14ème Régiment Parachutiste de Commandement et de Soutien) symbolisaient les Forces Françaises Libres.
La chaleur de cette journée vit les interventions répétées du Major (ro) GUYOT (membre des AFFA) pour prodiguer ses soins à des civils : chutes, coups de chaleur....voire l'évacuation sanitaire d'une militaire blessée.Le lendemain, tous les participants accompagnaient, Couleurs en berne, nos amis Néerlandais endeuillés par le crash du vol MH17.
Pour cette marche encore méconnue en France, il faut souligner la participation de 24 Nations totalisant 46000 Marcheurs dont 4900 militaires Quatre jours plus tard, nous n'étions plus que 40 000. La France qui comptait au total 218 militaires et 55 civils, ne verra que 17 abandons justifiés. Quant à nos sept équipes, elles regroupaient 100 personnels au départ.......et à l'arrivée.
Par décret royal, la Médaille de Nimègue consacre cet effort d'endurance.

CDT (rc) Jean Pierre MEZURE

Ancien CDT de l'EDGM 133/2