Assemblée générale 2013 pour les réservistes de l'ANORGEND :

Samedi 26 janvier 2013 a eu lieu l’Assemblée générale ordinaire et l’Assemblée générale extraordinaire de l’ANORGEND dans le cadre prestigieux de la nouvelle Direction Générale de la Gendarmerie Nationale à Issy-les-Moulineaux (92)
C’est par une réunion de travail dès 9h30 en présence des administrateurs, des cadres territoriaux et chargés de mission que le Président de l’ANORGEND, le Chef d’escadron (R) Philippe Tissier a ouvert cette journée. Venus de Provence Alpes Côte-d’Azur, de Bretagne, du Centre, de Midi-Pyrénées, de Rhône-Alpes, de Normandie, de Franche-Comté, d’Auvergne, d’Aquitaine et d’Ile de France, les représentants territoriaux ont abordé l’organisation interne de l’association et son fonctionnement. Les participants ont ensuite été conviés à déjeuner au cercle mixte de la DGGN.

L’Assemblée générale a débuté à 13h30 avec les rapports statutaires, énoncés par le Lieutenant-colonel (RC) Jean-Luc Delangle et le Chef d’escadron (H) Michel Kriszt, respectivement Secrétaire général et Trésorier de l’ANORGEND. Philippe Tissier a proposé la modification des statuts (assemblée générale extraordinaire) ouvrant la possibilité à la fédération de se porter partie civile à l’encontre des auteurs de crimes et délits commis sur la personne des militaires de la gendarmerie qu’ils aient été ou non en service au moment des faits. Il a ensuite été voté l’approbation des comptes de l’exercice 2012 et les orientations de l’association pour 2013.       

Il a été rappelé la nouvelle dénomination de l’ANORGEND qui, tout en gardant son appellation d’origine devient « La Fédération nationale des réservistes opérationnels et citoyens de la Gendarmerie nationale ».    

Les membres de l’association ont pu par la suite suivre avec intérêt l’intervention du Général de division Jean-Philippe Danède, Délégué aux réserves de la Gendarmerie, qui a longuement évoqué la situation des réserves avant de débattre avec la salle, revenant sur les récessions budgétaires et les aspects statutaires portant sur la protection sociale. Le général a souligné l’important travail de l’ANORGEND dans les réunions et conseils pour faire évoluer positivement les dossiers.     

L’organisation de l’Assemblée générale au sein de la nouvelle DGGN a permis aux adhérents, vers 16h00, de former deux groupes afin de visiter le CROGEND (Centre de Renseignements et d’Opérations de la Gendarmerie) tandis que le Colonel (R) René Mesure, Président d’honneur de l’ANORGEND, a présenté l’action du Sirpa Gendarmerie dont il est le Conseiller réserves.

A 19h00, le Président national a pu présenter ses vœux et ceux du conseil d’administration en présence du Général de corps d’armée Richard Lizurey, Major général de la Gendarmerie, du Directeur des opérations et de l’emploi, le Général de division Bertrand Soubelet, du Délégué aux réserves de la Gendarmerie, le Général de division Jean-Philippe Danède, du Sous-directeur de la gestion du personnel, le Général de brigade Thibault Morterol et de nombreux chefs de services qui nous ont honoré de leur présence.  

L’évocation du souvenir de notre camarade le Capitaine (R) Olivier Gay et la remise du sabre du major de promotion « Sous-lieutenant Mathias Coustans » des élèves officiers de réserve à la famille de l’Aspirant (R) Lionel Chosson, décédé tragiquement dans un accident de la circulation le 7 septembre 2012 ont constitué un moment d’émotion.     

Autre moment fort de cette soirée au cours de laquelle le Colonel Bernard Perez, commandant le Groupement de gendarmerie interdépartemental de Paris, s’est vu remettre la médaille d’argent de la ville de Paris par Madame Odette Christienne, Conseillère de Paris, Déléguée du Maire et Correspondant défense.      

Chacun des invités ont pu ensuite partager le verre de l’amitié lors du cocktail offert par la fédération dans l’Atrium de la DGGN et clore ainsi cette journée de réflexion et d’échanges.