La section Histoire & Militaria entretient le devoir de mémoire :

Vous connaissez le début de l’histoire avec la belle initiative lancée en un temps record par notre camarade l’adjudant chef (R) Francis Dorr découvrant, puis restaurant, une plaque commémorative délaissée dans la montée au fort du Moulin à Port-Cros (83). Voici la suite…
C’est dans le cadre de la commémoration du 15 août 1944 que l’ANORGEND a permis de fédérer pour la première fois les habitants de l’Ile, les salariés du Parc national, les élus locaux,…comme les plaisanciers….autour de ce moment de mémoire.

Cette cérémonie a eu lieu dans la dignité et le recueillement. Le CE(R) François Salun a retracé avec précision (grâce au travail d’historien de Claude Gretti ) ces moments difficiles.

Tous furent unanimes pour s’étonner d’avoir attendu 2011 pour fêter sur place la libération de l’Ile à l’initiative de notre camarade, que tous ont pu découvrir dans ses engagements citoyens, en une tenue inhabituelle et avec de réels talents d’orateur, semblant improviser en un discours chaleureux le pourquoi de la commémoration comme les remerciements.

Émouvant fut le discours de Philippe Anger (adjoint au maire), tout comme celui de Madame Morer, directrice intérimaire du Parc national de Port Cros, saluant l’initiative de Francis Dorr et estimant que le Parc national de Port Cros, parce qu’il a vocation à la conservation de tout le patrimoine a donc aussi, la défense de la mémoire et de l’histoire de l’Ile à préserver, d’où son implication totale sur cette commémoration.

Notre camarade a fait qu’une jeep a pu être acheminée sur l’ile mais aussi que « le Parc » offre un très sympathique apéritif de cohésion servi à l’issue de la cérémonie. On notera enfin l’implication de nos responsables régionaux et adhérents dont Daniel Domenicale, mais surtout, l’investissement personnel de Frédéric Garcia venu de Cavaillon spécialement avec sa jeep toujours aussi impeccablement  présentée.

Si de nombres autorités furent excusées (retenues sur le continent par les commémorations traditionnelles du débarquement de Provence), Monsieur Gérard Longuet, arrivée la veille de la cérémonie (séjournant à titre privé sur l’île) a pu apprécier l’existence de cette première commémoration du 16 aout sur l’ile, mais aussi et surtout, l’implication de la section Histoire et Militaria de l’ANORGEND es qualités, dans le devoir de mémoire et l’entretien du lien armée nation, jusque sur l’ile du Parc National à cette occasion.