Retour d’expérience des élèves officiers de réserve de la gendarmerie

Pour la première fois cette année, les élèves officiers de réserve de la Gendarmerie ont eu l’honneur et le privilège d’effectuer le PEOR à l’École des officiers de la gendarmerie nationale (E.O.G.N) de Melun (77) et à Beynes (78) en même temps que l’incorporation des élèves officiers d’active au mois d’août dernier. Retour sur ce stage avec l’interview croisée du major et du président de cette promotion : Alexis Manso et Ludovic Vettier.
Que retenez-vous de ce PEOR ?       
Alexis Manso : Un effectif réduit pour une formation personnalisée et efficace au sein de l’EOGN. Ce fut aussi l’occasion pour nous, cadres de réserve, de côtoyer nos camarades de l’active.       
Ludovic Vettier : Lors de cette formation, je fus frappé par l’engagement de chacun d’entre nous. Cela nous a permis d’être un groupe soudé ce qui nous a permis à chacun de dépasser nos limites.

Quels ont été pour vous les événements marquants de cette formation (souvenir(s) particulier(s)) ?       
A.M. : Le camp de Beynes!!! Malgré la fatigue et l’effort, malgré des conditions parfois difficiles, chacun a su rester maitre de la situation, donner le meilleur de soi, et se dépasser pour l’intérêt et la performance du groupe. Nous sommes désormais pleinement conscients de la dimension militaire de la Gendarmerie.       
L.V. : Notre semaine à Beynes. Elle fut très éprouvante physiquement mais la motivation du groupe à permis à chacun de tenir jusqu’au bout. Cela nous a clairement montré que pour commander il faut avant tout motiver ses hommes.    

Que vous apporte cette formation dans votre engagement au sein de la Gendarmerie ?        
A.M. : Outre les aspects théoriques (cadre d’ordres, O.I, écrits de service…), cette formation fut très orientée terrain, nous donnant par conséquent une certaine crédibilité lors de nos nouvelles missions. C’est aussi un moyen de gagner en responsabilité, et d’inscrire son engagement dans la continuité : cette formation nous offrant diverses perspectives d’évolution. Enfin, cette formation nous a surtout permis de faire nôtres les valeurs de cohésion, de disponibilité, et de dévouement.       
L.V. :Les connaissances acquises durant cette formation m’a permis de comprendre et d’acquérir les bases nécessaires pour devenir un officier de gendarmerie. Je pense qu’il revient à chacun de mettre en application toute cette connaissance afin d’une part de servir au mieux la Gendarmerie et d’autre part d’acquérir de l’expérience toujours très enrichissante.