Comprendre la Garde nationale, la réserve militaire et le service national en quelques lignes

Depuis l’annonce du Président de la République de constituer une Garde nationale et l'appel du Ministre de l'Intérieur à rejoindre les rangs de la réserve opérationnelle, les médias parlent beaucoup de la Garde nationale, de la réserve opérationnelle, du retour du service national.

Afin de mieux cerner les enjeux de ce débat, l’ANORGEND vous propose en quelques lignes une explication de ces différentes notions.
Qu’est-ce que la garde nationale ?
A l’étranger : les États-Unis d'Amérique

La Garde nationale des Etats-Unis - United States National Guard – est une armée territoriale à côté des différentes armées fédérales. Placée sous l’autorité du Gouverneur de chaque État fédéré, la spécificité des missions de la Garde nationale découle de l’Histoire américaine et de son système constitutionnel marqué par le fédéralisme.

Elle s’inscrit dans la culture des milices levées par les treize colonies d’Amérique du nord lors de la guerre d’indépendance (1775-1783).

Armée attachée à un territoire, elle est appelée pour des missions de maintien de l’ordre (émeutes de Ferguson en 2015) et de lutte contre les catastrophes naturelles (conséquences de l’ouragan Katrina – Nouvelle Orléans – 2005).

Dans l’Histoire de France

En France, l’évocation de Garde nationale renvoie à la Révolution. Unités attachées à un territoire de 1789 à 1871, le recrutement dans la Garde reposait sur un système censitaire (paiement de l’impôt). Il s’agissait plutôt de bourgeois défendant les biens privés sans formation militaire efficiente.

La Garde nationale en France a rarement eu un rôle opérationnel (sauf à de rares occasions sous le Premier Empire) mais plutôt politique, comme le démontre le rôle joué par la Garde nationale de Paris lors des différentes journées révolutionnaires entre 1789 et le 9 Thermidor an II (chute de Robespierre) ou encore lors de la Commune de Paris.

Qu’est-ce-que la conscription ou service militaire ?

La conscription ou service militaire est la réquisition par l'Etat d'une partie de ses citoyens à des fins militaires. On compare la conscription à un impôt, celui du sang versé.

Instaurée en France par 1a loi JOURDAN-DELBREL du 5 septembre 1798, elle repose sur l’idée que tout citoyen est un soldat apte à défendre sa Patrie. La conscription trouve ses racines dans le mythe de la Nation en armes qui a permis la victoire de Valmy (20 septembre 1792) et la naissance de la Ière République (22 septembre 1792). Reposant à ses débuts sur le système du tirage au sort, la IIIème République par les lois du 27 juillet 1872 et du 21 mars 1905 rend le service militaire universel et égalitaire. Il devient en 1971 le service national qui sera suspendu en 1997.

Qu’est-ce que la réserve opérationnelle ?

Issue de la conscription, la réserve, ce sont d’abord des officiers de complément. Avec la Première Guerre mondiale, la réserve est reconnue car elle a su pallier aux pertes des forces d’active.

Comme suite à la suspension du service national en 1997, le dispositif de réserve a été profondément rénové. D’une réserve de masse, on est passé à une réserve d’emploi avec l’entrée en vigueur de la loi du 22 octobre 1999.  Ainsi, depuis 1999, la réserve opérationnelle repose sur un concept de réserve d’emploi structurée. Elle assure la continuité de la mission des forces armées en intervenant en complément et en renfort de l’active, notamment lors des situations de crise, et en apportant des expertises dans des spécialités peu communes. Les réservistes opérationnels participent aux missions quotidiennes des unités et formations de la Gendarmerie. Relais vers la société civile, la réserve opérationnelle participe à la diffusion de l’esprit de défense et au lien entre la Nation et ses forces armées.

En bref

Bien loin des idées reçues, la Garde nationale en France n’est pas l’enfant de la conscription. Elle est avant tout basée sur le volontariat avec un recrutement reposant sur un système censitaire.

Si la réserve opérationnelle est aussi basée sur le volontariat, elle est intégrée dans la composante des forces d’armée d’active contrairement aux modèles de Garde nationale que nous offrent d'autres pays ou/et notre histoire (Etats-Unis, Histoire française).

 

La réserve opérationnelle est essentielle à la gendarmerie dont elle participe directement à la performance.


Crédits photos : CA EOGN, lptphotographer et ANORGEND