L’ANORGEND a tenu son assemblée générale le 30 janvier 2016

L’assemblée générale de la fédération nationale des réservistes opérationnels et citoyens de la gendarmerie nationale (ANORGEND) a eu lieu le samedi 30 janvier 2016 à la direction générale de la gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux (92).

La matinée était consacrée à la réunion des cadres nationaux et territoriaux de l’ANORGEND. Lors de cette réunion de travail, le Lieutenant (R) Renaud RAMILLON-DEFFARGES a présenté et soumis à la réflexion une feuille de route pour la nouvelle année avec des axes de travail pour notre fédération. Le nouveau Président a souhaité mettre l’accent sur la représentation territoriale et les activités locales.

Après un déjeuner convivial au cercle-mixte de la direction générale, les cadres ont été rejoints par les adhérents pour l’assemblée générale statutaire.

Lors de cette assemblée générale, le Président a de nouveau réaffirmé ses priorités pour l’ANORGEND pour les trois prochaines années.

Après les votes sur le rapport moral présenté par le Lieutenant (R) Christophe GAIGNAULT, nouveau Secrétaire général, et sur le rapport financier et le projet de budget 2016 présenté par le Chef d’escadron (H) Michel KRISZT, les adhérents ont ratifié la composition de la nouvelle direction nationale.

Notre nouveau site Internet a été présenté par Cédric LASSAUVETAT, dirigeant de l’entreprise Sitedia Creations.

Après notre traditionnelle assemblée générale, une première conférence a eu lieu sur les évolutions de la représentation et de la concertation en Gendarmerie et au sein des Armées après le vote en 2015 de la loi créant les associations professionnelles nationales militaires (APNM). Cette conférence a été prononcée par le Lieutenant-colonel Marie-France SAUVAGNAC, adjointe au secrétaire général du Conseil de la fonction militaire gendarmerie (CFMG). Les échanges ont permis aux participants de comprendre les prochaines évolutions et leurs conséquences.

A la suite de cette conférence, le Lieutenant-colonel (TA) Laurent LECOMTE, adjoint au secrétaire général de la fondation Maison de la Gendarmerie a présenté la fondation, ses activités et prestations. Il a expliqué le nouveau rôle joué par la Maison de la Gendarmerie dans le domaine de la protection sociale du réserviste. Le LCL (TA) Laurent LECOMTE a rappelé que les réservistes peuvent rejoindre la fondation.

Cette journée de travail s’est terminée avec l’exposé du Général de division Alain COROIR, délégué aux réserves de la gendarmerie. Le Général a commencé son intervention en rappelant que la réserve militaire est une composante indispensable à la performance de la gendarmerie. Après avoir donné les chiffres de la réserve (22960 ESR réalisés avec une cible annuelle de 25000 ESR – 23,5 jours moyens par ESR – 1480 ESR employés en moyenne par jour) au 31 décembre 2015, le Général a évoqué les évolutions qui ont marqué l’année 2015 :

  • La réorganisation de la délégation aux réserves avec l’intégration du bureau du personnel de la réserve militaire;
  • La mise en œuvre des mesures de lutte contre le terrorisme;
  • Le groupe de travail sur la formation;
  • Le groupe de travail sur la protection sociale du réserviste.

Les principaux chantiers pour 2016 de la DRG sont :

  • Finalisation du dispositif de protection sociale;
  • Réforme de la formation : phase de préfiguration dans deux zones;
  • Mise en œuvre des mesures de lutte contre le terrorisme;
  • Dotation de tous les réservistes en cartes professionnelles électroniques;
  • Action ciblée de recrutement à l'égard des gendarmes adjoints volontaires en fin de contrat.

Enfin, suite aux attentats terroristes du 13 novembre 2015, la cible TERO est passée de 25 000 à 30 000 ESR.

Les participants présents ont pu échanger avec le délégué aux réserves lors de la traditionnelle séance des questions-réponses.

A 18h30, la journée a été clôturée par la réception des vœux en présence du Général Christian THIEBAULT, secrétaire général du Conseil supérieur de la réserve militaire (CSRM) qui représentait le ministre de la défense et de nombreuses autorités militaires et civiles.



Dans son discours, le Lieutenant (R) Renaud RAMILLON-DEFFARGES, Président national, a salué les autorités présentes et les différents intervenants. Il a exprimé son souhait d’inscrire son action et celle de notre fédération dans l’état d’esprit qui a prévalu lors de la création de l’ANORGEND en 1996 et dans la lignée du discours du Général d’armée Denis FAVIER le 14 septembre 2014 lors du congrès de l’UNPRG à OBERNAI (64).


Le nouveau Président et l’ensemble des adhérents ont souhaité saluer le travail accompli par le Chef d’escadron (R) Philippe TISSIER qui a œuvré pendant 12 ans à la tête de l’ANORGEND au service de la Gendarmerie et de sa réserve militaire et lui ont témoigné leur amitié en lui offrant un sabre d’officier gravé.

La réception des vœux de l'ANORGEND s'est poursuivie par un moment de convivialité.


Crédits photo : David UDOVC - ANORGEND