Être réserviste, un état d’esprit :

  • Être réserviste, ce n’est pas une simple action de volontariat
  • Être réserviste, c’est vouloir mettre en relief l’absolue nécessité d’un soutien accru de l’armée par la nation, rendu indispensable depuis la suspension du service national.
  • Être réserviste, c’est aussi vivre avec des valeurs civiques profondes.
  • Être réserviste, c’est vouloir défendre un héritage collectif fait de liberté, d’initiative, de primauté de la personne, de responsabilité individuelle et permettre de le transmettre aux générations futures.
  • Être réserviste, c’est défendre la communauté nationale dont on partage le destin, à travers les chances et les épreuves qui font l’histoire d’un pays.

" Par la Réserve, pour la Nation " , devise de l’ANORGEND, résume à elle seule ces quelques idées.
Un engagement particulier
L’engagement dans la réserve, qu’elle soit opérationnelle ou citoyenne, n’est donc pas à réduire à un simple service ponctuel comme peuvent l’être d’autres actions bénévoles ou caritatives, aussi nobles soient-elles. La qualité de réserviste emporte à elle seule une dimension supplémentaire liée à la participation à la défense nationale et du territoire.

A ce titre, les réservistes de la gendarmerie doivent plus spécialement être montrés en exemple et valorisés