L'ANORGEND reçue par le coordonnateur national de la protection

En début d'année, Gérard COLLOMB, ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, avait annoncé la création d'une fonction de coordonnateur national de la protection. Après une mission de préfiguration conduite par le Général de division (2S) Eric DARRAS, le 1er août dernier, le Colonel Luc GUYENNON a été nommé par le directeur général de la gendarmerie pour assurer cette nouvelle fonction de coordonnateur.

Ce vendredi 21 septembre, un échange a eu lieu entre le Colonel Luc GUYENNON et le président national de l'ANORGEND, le Capitaine (R) Renaud RAMILLON-DEFFARGES.

Le coordonnateur national de la protection a pour mission de mener, de manière transverse, la réflexion sur la sécurité des personnels de la gendarmerie (dont les réservistes opérationnels et citoyens), de leur famille et des emprises de la gendarmerie. L'espace numérique relève également de sa compétence.

Pendant une heure, à l'hôtel de Beauvau, le Colonel Luc GUYENNON et le Capitaine (R) Renaud RAMILLON-DEFFARGES ont échangé sur les problématiques liées à la protection des réservistes militaires de la gendarmerie.

La protection des personnels de réserve est également au cœur de la démarche du coordonnateur en lien avec le commandement des réserves de la gendarmerie. Une série de mesures sont déjà ou vont être prises.

Une boîte mail a été ouverte afin de collecter et de cerner la préoccupation des personnels de la gendarmerie : coordonnateur-protection@gendarmerie.interieur.gouv.fr