L'ANORGEND se félicite de l'enveloppe supplémentaire de crédits réserves pour la fin de l'année


Le commandement des réserves de la gendarmerie vient d'annoncer officiellement qu'à la suite des récents arbitrages budgétaires obtenus par le ministre de l’Intérieur, dans le cadre des travaux du projet de loi de finances pour 2019, l'ensemble des formations administratives de la gendarmerie bénéficiera prochainement d’une enveloppe complémentaire de crédits réserves, qui permettront de porter au dernier quadrimestre 2018 le niveau d’engagement de la réserve opérationnelle à hauteur de celui atteint sur l’année 2017.

Ces dotations permettront de convoquer près de 600 réservistes supplémentaires par jour jusqu'à la fin d’année 2018.

Enfin, les dotations complémentaires pour cette fin d’année s’accompagneront d’un abondement significatif de fonctionnement pour la réserve opérationnelle (carburant et fonctionnement).

Le commandement des réserves va procéder à la ventilation de cet abondement dans les prochains.

L'ANORGEND se félicite de cet abondement qui ne peut que contribuer à la consolidation du modèle gendarmerie de réserve opérationnelle et de permettre à cette dernière de relever les défis liés à la sécurité du quotidien et ceux du continuum de sécurité.

Lors de la réception des associations de l'Entente gendarmerie par le ministre de l'intérieur en juillet dernier, le président de l'ANORGEND, le capitaine (R) Renaud Ramillon-Deffarges, avait attiré l'attention du ministre d'Etat sur les problèmes budgétaires rencontrés par la réserve opérationnelle de la gendarmerie.