La CIOR :

La Confédération Interalliée des Officiers de Réserve est une association d’officiers de réserve créée en 1948 par la Belgique, la France et les Pays-Bas. Cet organisme non gouvernemental et sans but lucratif, qui a précédé la création de l’OTAN, regroupe maintenant 18 associations d’officiers de réserve des pays de l’OTAN ainsi que les associations nationales qui participent en tant que membres associés, bien que leurs pays ne fassent pas parti de l’OTAN.

Ces dernières années, dans le cadre du programme de Partenariat pour la Paix (PpP), plusieurs pays de l’ancien Pacte de Varsovie participent aux activités de la CIOR (http://www.nato.int/cior/).

La CIOR a pour mission d’assurer la liaison entre les réservistes et les autorités militaires de l’OTAN, de favoriser l’établissement et la multiplication des liens entre les officiers de réserve et d’assurer l’uniformisation des fonctions, des droits de l’instruction tout en respectant les contextes nationaux.

La CIOR se réunit deux fois par an, lors d’une session d’hiver à Bruxelles et pour un congrès d’été organisé chaque année par l’un des pays membres.

 Parallèlement au Congrès d’été, se déroulent une compétition militaire (MIL.com) de type pentathlon (orientation sur le terrain, adresse au tir, courses d’obstacles, natation, secourisme et droit de la guerre) et un Atelier des Jeunes Officiers de Réserve (AJOR). En 2004, une équipe française s’est classée deuxième sur 56 au classement général.

Le partenariat pour la paix, étudie les systèmes de réserve d’Europe centrale et orientale, et la possibilité de créer des associations représentatives au sein de ces nations.